gel hydroalcoolique

Qu’est-ce qu’une personne fragile ?

 Les adultes de plus de 65 ans

Le risque zéro n’existe pas ! On est tous susceptibles de pouvoir contracter le Covid mais certains d’entre nous sont plus à risques que d’autres. Le Haut Conseil de la Santé Publique a confirmé en juillet dernier que l’âge était un facteur de risque de forme grave du Covid-19.

 

En France, les personnes les plus touchées par le coronavirus sont celles qui sont âgées de plus de 65 ans, tout en sachant que l’âge médian des décès est de 84 ans. Actuellement, il y a une recrudescence de cas chez les plus de 65 ans et dans les EHPAD.  

Par précaution, et pour éviter les interactions avec l’extérieur, des aides quotidiennes sont mises en place à domicile : soins, préparation des repas, ménage, courses...

 

Les personnes atteintes de comorbidités

Les personnes atteintes de comorbidités présentent des troubles aigus ou chroniques qui peuvent s’ajouter aux symptômes infectieux du coronavirus (diabète, obésité, complications vasculaires et cardiaques, hypertension...). Ces problématiques de santé peuvent toucher les adultes comme les enfants.

 

Ces facteurs de comorbidités peuvent impacter défavorablement l’évolution des symptômes dus au Covid en apportant des complications supplémentaires. Pour éviter une infection plus grave chez ces personnes, il est essentiel de suivre les conseils de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Pour stopper la transmission du Covid et pour leur protection, quelqu’un de fragile peut pratiquer le télétravail.

 

 

Retour du Covid : quelles sont les règles à respecter ?

 

Limitez au maximum les interactions

Pour réduire les interactions, les personnes à risques doivent limiter les sorties le plus possible. Malgré cela, vous pouvez être amené à fréquenter une personne vulnérable, au travail ou dans votre domicile. Attention, si vous pensez avoir les symptômes du coronavirus, consultez votre médecin : pour plus de précautions, une mise en « quarantaine » (1 semaine) peut-être préconisée.

                                                                                                                           

Mais, pour la protection des personnes fragiles, maintenez une distance d’un mètre entre vous et évitez les contacts rapprochés comme les embrassades, les accolades ou même les poignées de main.

 

La réduction des contacts est un élément essentiel pour éviter la propagation du virus auprès des personnes à risques. Mais, lorsqu’on est médecin ou que l’on évolue dans le domaine médical, il est parfois difficile de maintenir une distance avec ses patients. Dans ce cas-là, il est recommandé de respecter les autres gestes barrières.

 

 

Respectez des gestes barrières élémentaires

Pour éviter de mettre quelqu’un de vulnérable en danger, il faut prendre quelques précautions... Le virus du Covid se transmettant par les gouttelettes respiratoires et les voies de contact, mieux vaut - par respect et sécurité - effectuer les gestes barrières préconisés par le gouvernement :

 

  • La distance sociale recommandée par l’OMS préconise de maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec une personne qui tousse ou qui éternue. Dans les établissements, les responsables doivent aménager les bureaux afin que cette distanciation sociale soit respectée. Si une personne est à risque, elle peut aussi demander d’effectuer du télétravail pendant les périodes de propagation du virus.

 

  • Le port systématique du masque de protection permet d’éviter de projeter sur quelqu’un de fragile des sécrétions contaminées ou des gouttelettes respiratoires. Pour plus de sécurité, tournez le dos à la personne fragile si vous ressentez le besoin d’éternuer ou de tousser. De plus, ce masque protège aussi contre d’autres virus, comme celui de la grippe ou d’autres maladies infectieuses. Que ce soit en tant que médecin pour effectuer des soins, à votre travail ou dans le quotidien, le fait de porter un masque protège la personne qui est à côté de vous, mais vous protège aussi.

 

  • Le lavage des mains doit se faire plusieurs fois par jour : après s’être mouché, avoir éternué, avant de préparer les repas, de le servir ou de manger, d’être sorti à l’extérieur, d’avoir pris les transports en commun et aussi, avant de rendre visite à une personne à risques. Dans un premier temps, privilégiez le lavage de vos mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes minimum. Si vous n’avez pas de point d’eau, utilisez un gel antibactérien, par exemple un gel hydroalcoolique 75ml de poche, avec la norme européenne NF 14476.

 

  • Une hygiène irréprochable est à respecter pour se rendre chez une personne fragile. Par précaution, portez des gants, un masque et des vêtements propres si vous devez effectuer des soins de santé chez un patient âgé et fragile, quel que soit son type d’infection. Ôtez vos chaussures avant d’entrer dans sa chambre. En général, dès que vous êtes en interaction avec une personne à risques - par respect et sécurité - votre hygiène doit être parfaite, que vous soyez soignants, voisins, enfants ou parents !

Cet été, Kleengel s’engage au côté du Secours populaire français

Kleengel s’engage auprès du Secours populaire français dans une opération solidaire en faveur de l’enfance. 
ActualitésConseilsEngagementInterviewsParoles d'expertsSolidarité

Kleengel, le choix de la solidarité !

A la genèse, la Fondation des Femmes est la structure qui gère les fonds récoltés lors des collectes auprès des particuliers pour redistribuer vers des associations qui oeuvrent pour aider les femm...

Comment se déplacer en respectant les gestes barrières ?

En ces temps de Covid-19, il est plus qu’important de se protéger, surtout lorsqu’on est en déplacement. En effet, certaines personnes infectées par le coronavirus ne présentent pas de symptômes. ...