Masque de protection : lequel je choisis

Avec la crise du COVID, on voit se multiplier un nombre incalculable de masques de protection contre le virus sur le marché. En tissu - coloré ou customisé – lavable, avec norme AFNOR, chirurgical et jetable, FFP2 et bientôt transparent… Le masque anti-virus est devenu quasiment obligatoire sur le territoire français. Il est donc important de respecter certaines normes pour qu’il soit efficace. Voici quelques points essentiels pour savoir comment le choisir.

 

Le masque de protection : à quoi sert-il ?

 

Le port du masque dans les lieux publics et dans les entreprises

 

Même si les scientifiques ne sont pas unanimes sur le risque de transmission du Covid, les autorités ont rendu obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics clos depuis le 20 juillet 2020, et en entreprise depuis le 1er septembre. Les masques sont aussi obligatoires pour les enfants à partir de 11 ans.

 

En France, ceux qui ne le portent pas - aussi bien à l’extérieur (restaurant, magasins, certaines villes...) qu’au travail (open space, couloirs, cafétérias...) - pourront être sanctionnés d’une amende de 135 euros.

 

Pourquoi porter un masque de protection ?

 

Le masque de protection doit servir à limiter les risques de propagation de certains virus, et aujourd’hui, celui du coronavirus. En le portant, on se protège soi, mais on protège aussi les autres de ses propres symptômes ! La Covid-19 se transmettant par voie aérienne (toux, éternuements, postillons) - ou par contacts rapprochés - le masque permet de faire un « effet barrière » en évitant de projeter certaines bactéries infectées. Mais attention, tous les masques n’ont pas la même efficacité !

 

C’est pourquoi il vous faut aussi respecter la distanciation sociale et vous laver régulièrement les mains au savon ou avec un gel hydroalcoolique pour éviter la propagation du coronavirus.

 

Un masque de protection efficace 

 

Comment porter un masque de protection ?

 

Quel que soit le masque de protection que vous choisissez, celui-ci est efficace que s’il est bien porté sur le visage car il sert de filtre. Avant de le mettre, assurez-vous d’avoir les mains correctement désinfectées. Mettez-le à l’endroit (le côté bleu vers l’extérieur pour les masques chirurgicaux), les élastiques derrière les oreilles et le masque bien déplié du nez jusqu’au menton. L’effet protecteur ne sera pas efficace si vous le placez sous le nez ! Ensuite, ajustez-le en pinçant la barrette sur le bord du nez.

 

Quelques gestes à éviter avec son masque

 

Évitez de toucher votre masque lorsque vous l’avez correctement positionné sur le visage ou de le mettre sur le front ou sous le menton pendant utilisation. Lorsque celui-ci a été utilisé, qu’il soit jetable ou réutilisable, mettez-le dans un sac propre et isolé de votre sac à main. En le retirant de votre visage, évitez de toucher la partie avant du masque qui risque d’être contaminée... Ensuite, jetez-le dès que vous arrivez chez vous ou lavez-le directement pour plus de sécurité. Il ne doit pas contaminer d’autres objets de votre maison.

 

Quels sont les différents masques de protection ?

 

En France, il existe de nombreux types de masques de protection, ceux jetables et ceux lavables, à des prix variables : les FFP2, les masques chirurgicaux et ceux en tissu. Leur efficacité est liée à leur durée de vie, au type de filtration et à l’usage que vous souhaitez en faire.

 

Efficacité du masque chirurgical ou anti-projection

 

Le masque d’hygiène protège les autres de vos propres sécrétions mais ne vous protège pas contre l’inhalation des petites particules aériennes et des poussières. C’est pourquoi, il est essentiel que tout le monde porte un masque anti-projection pour que « l’effet barrière » soit le plus efficace possible. En ce sens, c’est une démarche altruiste...

 

Avec une durée de vie de 3 à 4 heures seulement, le masque chirurgical n’est pas réutilisable. Dès que vous arrivez chez vous, jetez-le à la poubelle et pas dans la nature ! Puis lavez-vous les mains au savon ou avec un gel hydroalcoolique.

 

Vous pouvez acheter ces masques d’hygiène par lot de 50 dans des supermarchés, pharmacies, ou même sur internet - pour une livraison à la maison - à partir du moment où ces derniers sont conformes à la norme masque coronavirus française et européenne « NF EN 14683 ». Attention au prix ! Depuis le 2 mai 2020, ils ne peuvent être vendus à plus de 95 centimes l’unité, et ce, jusqu’au 10 janvier 2021.

 

Le masque de protection respiratoire individuelle (masque médical FFP2)

 

Plus sophistiqué que le masque chirurgical, ce masque FFP2 (et FFP3) répond à la norme NF EN 149. Il permet de filtrer l’air expiré de 94% des particules en suspension dans l’air de 0,01 à 1 micro grâce à sa soupape expiratoire. Réservé généralement aux soignants, aux personnes à risque majeur d’exposition ou ayant des problèmes respiratoires, ce type de produits protège les autres - mais aussi ceux qui le portent - de la poussière, des particules aériennes et des postillons projetés par une personne contaminée ou en mauvaise santé.

 

Difficile à supporter, sa durée de protection est de 8 heures seulement. Jetables, le masque médical FFP2 doit être mis dans une poubelle après utilisation.

 

Le masque grand public en tissu

 

Ces types de masque sont presque devenus des accessoires de mode ! Mais selon le tissu utilisé, le masque est efficace... ou pas. Ainsi des études sur les performances de filtration de ces masques en tissu montrent une efficacité inférieure à celle des masques anti-projection…

 

Si vous souhaitez les confectionner par vous-mêmes – type « bec de canard » ou à plis - suivez un tutoriel avec le patron AFNOR disponible sur internet. Acheté en pharmacie ou en magasin, et à des prix variables, ce « produit » grand public doit être estampillé d’un logo officiel et notifié du nombre possible de lavages pour conserver une utilisation efficace.

 

Ce masque en tissu peut être réutilisable si, et seulement si, il est lavé régulièrement en machine à 60° et pendant 30 minutes minimum. Mais ces masques ne sont pas éternels !