Réaliser un gel hydroalcoolique maison

Avoir un gel hydroalcoolique à portée de main est indispensable pour faire face à l’épidémie de coronavirus. Mais à terme, en avoir pour toute la famille peut revenir cher ! Alors, comment fabriquer un gel antibactérien « maison » ? Et surtout, est-ce aussi efficace que celui acheté en pharmacie ou en grande distribution ?

 

 

Le gel hydroalcoolique : à quoiça sert ?

 

Préconisées pour éliminer les virus tels que la grippe ou le covid, les solutions antibactériennes ont vite été en rupture de stock pendant le confinement. Sa facilité d’usage - sans eau et sans rinçage - en a fait un produit désinfectant prisé par le grand public. D’où un prix qui, face à la pénurie, a fortement augmenté.

 

Ce gel, vendu en grande surface ou en pharmacie, contient de l’alcool pour désinfecter, un émollient (glycérine) pour ne pas abimer la peau et parfois, un antiseptique.

 

En pleine progression de l’épidémie de coronavirus en France, l’utilisation de ce produit fait partie des normes sanitaires préconisées par le gouvernement. Pour stopper la transmission des bactéries par vos mains, il est conseillé de les frictionner correctement pendant 30 secondes, zone par zone, avec cette solution. Mais le lavage des mains avec de l’eau et du savon reste tout aussi efficace !

 

Aujourd’hui encore, ce geste barrière est devenu incontournable pour les adultes et les enfants, et doit être réalisé dès que vous touchez un objet, une surface, une personne malade, ou si vous toussez ou éternuez. Et il faut le faire le plus souvent possible...

 

Fabrication du gel antibactérien maison

 

Pour pallier la pénurie de gel, plusieurs recettes ont circulé sur le net. On peut fabriquer son propre gel artisanal avec des huiles essentielles bio (ravintsara, eucalyptus radié, tea tree...) ou végétales (jojoba, amande, lin, sésame...), à l’aloe vera et même avec de la vodka !

 

Ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a dispensé sa propre formule à base d’éthanol (alcool à 90°), de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) et de glycérol pour l’effet gel. Ce dernier ingrédient, qui sert à fabriquer des explosifs, est très difficile à obtenir – et dangereux - d’où une formulation destinée spécifiquement aux professionnels de la pharmacie.

 

La recette du gel hydroalcoolique maison

 

Les recettes naturelles proposent d’associer, dans un flacon-pompe propre, plusieurs ingrédients, souvent bio. Pour exemple, mélangez cette préparation dans un récipient :

 

  • 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree
  • 2 gouttes d’huile essentielle de citron
  • Glycérine végétale bio
  • 9 ml de base neutre

 

Certaines recettes peuvent être à base d’aloé vera pour protéger la peau ou avec d’autres huiles essentielles même si leur efficacité reste à prouver scientifiquement contre le covid.

 

 

Efficacité et risque des gels hydroalcooliques artisanaux

 

Quels sont les risques ?

 

Fabriquer de façon artisanale son gel hydroalcoolique c’est manipuler des produits que l’on ne connaît pas et qui ne garantissent pas forcément une efficacité virucide...

 

  • Un gel qui n’a pas au minimum 60% d’alcool dans sa composition n’aura pas d’action désinfectante et antibactérienne. Les virus, les bactéries et les micro-organismes que vous aurez sur les mains ne seront pas éliminés. Ce produit aura simplement ôté les impuretés de vos mains sans pour autant les désinfecter.
  • Fabriquer son propre gel peut être potentiellement dangereux car on manipule des produits que l’on ne connaît pas. Les centres antipoison ont signalé plusieurs accidents domestiques : les enfants - ou les animaux - ont à porté de mains des contenus potentiellement nocifs.
  • Réaliser une solution antibactérienne maison prend du temps, surtout si on doit en faire pour toute la famille ! C’est aussi compliqué de respecter rigoureusement les consignes avec toutes les recettes qui fleurissent sur le net.
  • Préférez les produits pharmaceutiques à ceux industriels. Pour exemple, certains flacons d’alcool dans le commerce ont une concentration inférieure à 70%, ce qui n’a aucun effet désinfectant.
  • L’efficacité antivirale des huiles essentielles (tea tree, lavande, citron...) n’est pas prouvée sur le coronavirus. De plus, certaines de ces huiles utilisées à forte dose peuvent être toxiques et provoquer des réactions allergiques.

 

Pourquoi un gel antibactérien est efficace ?

 

Pour qu’une solution antibactérienne artisanale ait une action désinfectante et antibactérienne, il faut qu’elle contienne au moins 60% d’alcool dans sa formulation. Pour cette raison, il faut différencier les gels hydroalcooliques cosmétiques - qui sont simplement des nettoyants - des gels biocides, comme Kleengel, qui sont des désinfectants.

 

Kleengel répond parfaitement à cette attente... Classé produit désinfectant selon la directive biocide – il est formulé avec plus de 70% d’alcool. Sa triple action - bactéricide, fongicide et virucide – en font un produit utilisé dans le milieu médical. En répondant aux nouvelles normes sanitaires prônées par le gouvernement, Kleengel propose une solution efficace contre le coronavirus, aux propriétés saines et adoucissantes pour les mains et sans aucune augmentation de prix malgré la forte demande. Découvrez nos gels hydroalcooliques.